Nouveauté en juillet 2019: actualisation des valeurs d’élevage pour le sevrage

La croissance d’un veau tout comme la performance laitière d’une vache allaitante sont des caractères importants pour la sélection des remontes d’élevage dans les troupeaux allaitants. Le caractère ‘poids au sevrage direct’ correspond à la croissance d’un veau, alors que le caractère ‘poids au sevrage maternel’ correspond à la production laitière de la vache allaitante.

Une estimation des valeurs d’élevage pour les caractères du sevrage est établie en Suisse depuis 1998. La dernière actualisation a eu lieu en 2012.

Kalb beim Milchtrinken

Source de l’image: Famille Galliker, Gunzwil.

Données

Les données pour le poids au sevrage proviennent des pesées lors du contrôle des performances de croissance (FLEK) qui est effectué par un expert de Vache Mère Suisse. Ces pesées se déroulent entre 90 et 320 jours d’âge. Si un veau est pesé deux fois, la dernière pesée est prise en compte pour l’estimation des valeurs d’élevage.

Idée de projet

Uniquement 20% des membres enregistrés auprès de Vache Mère Suisse sont des exploitations herdbook. Ces dernières fournissent les pesées résultantes du FLEK pour l’estimation des valeurs d’élevage au sevrage. Les 80% restants, et donc la majeure partie, sont des exploitations de production de Vache Mère Suisse produisant Natura-Veal, Natura-Beef, SwissPrimBeef, Premium Beef qui renoncent au FLEK.

Ces exploitations de production ne relèvent donc pas de poids au sevrage. Toutefois, ces exploitations ont les données d’abattage (CHTAX, couverture graisseuse et poids à l’abattage) via Proviande. Ces deux catégories d’exploitations sont liées par l’utilisation de taureaux ayant des descendants aussi bien dans les exploitations herdbook que dans celles de production. Comme les veaux Natura-Beef sont directement sevrés de la mère et abattus, le poids à l’abattage pourrait être un caractère auxiliaire pour les deux caractères poids au sevrage direct / maternel qui sont les caractères ciblés pour l’estimation de la valeur d’élevage sevrage.

De manière élégante, la base de données ainsi que la sécurité des valeurs d’élevage pour le poids au sevrage direct et maternel pourraient être augmentées.

Pour cette approche, ce sont les corrélations génétiquesentre les caractères auxiliaires et cibles ainsi que la quantité de données qui sont décisives. Le problème de la quantité de données pour les carcasses ne se pose pas. La corrélation génétique entre poids au sevrage et à l’abattage n’a pas été estimée jusqu’à présent. Cette question est le centre de ce projet.

Résultats de l'estimation des paramètres génétiques avec le poids à l'abattage Natura-Beef comme caractère auxiliaire

Héritabilités et corrélations génétiques

PSD
PSM
PN
PM
PSD 0.22 -0.10 0.44 0.49
PSM 0.05 -0.04 0.38
PN 0.24 0.71
PM 0.40

Tabelle 1: Héritabilités et corrélations génétiques pour le caractère poids au sevrage direct (PSD) / maternel (PSM), et pour les caractères auxiliaires poids à la naissance (PN) et poids à l’abattage Natura-Beef (PM).

En regardant uniquement la tabelle 1 et les corrélations génétiques représentées de 0.49 et 0.38 entre PSD / PSM et PM, nous pourrions penser que la situation est avantageuse. Cependant, des erreurs standards élevées (>0.05), en particulier entre PM et PSM ne nous ont pas convaincus complétement de l’estimation de ces paramètres génétiques. Finalement, nous avons décidé de renoncer à l’ajustement du modèle de l’estimation des valeurs d’élevage sevrage par l’addition du poids à l’abattage comme caractère auxiliaire.

Concernant les causes, nous pouvons spéculer. Un point peut être le manque de connexion génétique entre les exploitations herdbook et de production qui par exemple utilise des taureaux différents dans les deux catégories d’exploitations. Un autre point est certainement la structure des données suboptimale pour l’estimation de l’effet maternel.

Modèle estimation des valeurs d'élevage sevrage

Le modèle pour l’estimation des caractères du sevrage est un modèle multi-caractère avec un effet aléatoire pour l’animal et pour le poids au sevrage, il y a en plus un effet aléatoire maternel. A cela s’ajoute d’autres effets:

Héritabilités et corrélations génétiques

AGD
AGM
GG
AGD 0.31 -0.25 0.43
AGM 0.08 0.12
GG 0.33

Tabelle 2: Héritabilités et corrélations génétiques pour le caractère poids au sevrage direct (PSD) / maternel (PSM), et pour le caractère auxiliaire poids à la naissance (PN).

L’estimation actuelle montre une héritabilité moyenne pour les caractères PN et PSD ainsi qu’une héritabilité faible pour PSM.

Récemment lors du meeting 2019 Interbeef&ICAR à Prague, il a été souligné que la corrélation négative entre AGD et AGM est un artefact statistique qui est constaté dans la plupart des modèles des membres d’Interbeef. Ceci a été démontré lors  d’une présentation d’un projet “a single-step, multi-trait genomic evaluation model increase the accuracy for suckling performance in beef cows” d’Alexis Michenet. Dans ce projet, la corrélation génétique AGD et performance laitière (PL = pesée du veau avant et après la tétée) est presque nulle alors que la corrélation génétique entre AGM et PL fortement positive.

Constantes des races – niveau génétique différent entre les races

L’évaluation est interraciale. Dans le cadre du post-traitement des résultats, les valeurs d’élevage sont formatées sur la base de la race considérée puisque la sélection s’effectue au sein d’une race. L’évaluation interraciale délivre des informations intéressantes pour l’éleveur. La comparaison des bases de races permet de connaître les constantes des races. Celles-ci donnent un aperçu de la position relative de chaque race comparée à la Limousine et permet de comparer le niveau génétique de chaque race.

Dans les illustrations 1 et 2, les races CH19 = Charolais, OB19 = Original Braunvieh, SI19 = Simmental, LM19 = Limousin ont un plus haut potentiel génétique pour le poids au sevrage direct (donc la croissance du veau) comparées aux races AU19 = Aubrac, AN18 = Angus, BV19 = Braunvieh. En ce qui concerne le poids au sevrage maternel, les populations BV19, SI19, OB19 ont une meilleure capacité pour la production de lait que CH19, AN18, AU19 und LM19. Cette constation de l’évaluation correspond au ressenti courant dans la pratique. Toutefois, la position des races à deux fins (Original Braunvieh et Simmental) est meilleure que celle des races spécialisées pour la production de viande.

Absetzgewicht direkt
Absetzgewicht maternal

Illustration 1: Constantes des races pour le poids au sevrage direct

Illustration 2: Constantes des races pour le poids au sevrage maternel

Tendances génétiques

Le tracé des valeurs d’élevage moyennes par année de naissance et par race démontre le développement de l’élevage. Ce tracé est connu sous le nom de tendance génétique et donne des indications sur la direction dans laquelle un caractère s’est déplacé.

Pratiquement toutes les races ont actuellement une tendances génétique pour le carcatère poids au sevrage direct (Illustration 3). Les tendances génétiques pour le poids au sevrage maternel sont moins homogène entre toutes les races (Illustration 4). Pour le poids au sevrage maternel chez Charolais, Limousin, Original Braunvieh, nous constatons une faible tendance positive, pour Simmental un plateau et au contraire pour Angus et Aubrac une tendance génétique fortement négative.

Genetischer Trend direkt
Genetischer Trend maternal

Illustration 3: Tendances génétiques pour le poids au sevrage direct

Illustration 4: Tendances génétiques pour le poids au sevrage maternel

Récapitulatif

Les résultats du projet “Poids à l’abattage comme caractère auxiliaire dans l’évaluation sevrage” n’ont pas permis un ajustement du modèle. C’est pourquoi en juillet 2019, nous n’utiliserons pas le poids à l’abattage lors de l’évaluation sevrage. L’héritabilité du caractère poids au sevrage direct est moyenne (>0.3) alors que l’héritabilité du poids au sevrage maternel est faible.

Menü