A l’Interbeef à Prague

Du 17 au 19 juin 2019 a eu lieu à Prague la conférence annuelle d’ICAR. En même temps, le Working Group d’Interbeef s’est retrouvé pour traiter différentes thématiques. En tant que l’une des deux représentantes suisses dans Interbeef, j’ai participé à ce meeting. La rétrospective.

Rétrospective du Meeting d’Interbeef à Prague 2019

Les quatre thèmes centraux de la rencontre d’Interbeef sont:

  1. Interbeef Technical Group Meeting:
    Un compte-rendu de la routine, des tests ainsi que des projets en dévelopement a été donné.
  2. Interbeef Workshop:
    Le but du Workshop est de rendre Interbeef attractif pour de nouveaux membres, afin de motiver des pays à rejoindre Interbeef. Les résultats d’un questionnaire international ont permis de faire une vue d’ensemble sur les races à viande les plus répandues, les caractères ainsi que les pays où la sélection génomique est implémentée.
  3. Interbeef Working Group Meeting:
    Il s’agit principalement de parler d’organisation et de financement d’Interbeef. C’est-à-dire qu’un plan de projet avec les priorités a été fixé et le tarif de participation à Interbeef revu.
  4. ICAR Session 1 “New Traits und Developments in Beef Cattle Breeding”:
    Il s’agit de présenter les résultats de projets de différents pays.

Source de l’image: Interbeef (https://wiki.interbull.org/public/beef_guidelines)

De nombreux projets ont été présentés lors de cette session d’ICAR et lors des échanges avec le réseau d’Interbeef, la présentation d’Alexis Michenet sur “A single-step, multiple-trait genomic evaluation model increase the accuracy for suckling performance in beef cows” a retenu l’attention. Il montra que le poids au sevrage maternel (PSM) est fortement positivement correlé avec la performance laitière (PL = poids du veau avant et après la tétée). Dans la détentation de vache allaitante, les us et coutumes pour représenter la peformance laitière est l’utilisation de PSM. Dernièrement, nous avons écrire sur ce thème un article sur notre blog.

A cela s’ajoute qu’il est réjouissant de constater que le Mexique, le Brésil, l’Italie et la Slovénie s’intéressent à faire partie d’Interbeef. Nous nous réjouissons d’ores et déjà de la prochaine rencontre Interbeef du 4 au 6 novembre 2019 en Suisse. Notre voyage sera plus court que d’habitude.

Ouverture de la session ICAR avec le titre “New Traits & Developments in Beef Cattle Breeding” par Andrew Cromie (gauche), Chairman Interbeef Working Group et Eric Venot (droite), Chairman Interbeef Technical Committee.

Qu’est-ce que c’est en fait Interbeef?

Le comité international pour le recensement des animaux (International Committee for Animal Recording, ICAR) est une organisation internationale non gouvernementale qui s’occupe des directives, des standards et de la certification des données d’animaux. ICAR regroupe prêt de 21 Working Groups qui travaillent sur l’échange de données ou d’assurer la qualité des données.

Un de ces Working Groups est Interbeef qui établit des évaluations internationales génétiques pour les bovins à viande. En 2001 la France, l’Irlande et la la Grande-Bretagne se sont rassemblés pour former “European International Beef Evaluation” (EUBEEVAL) pour les races charolaises et limousines. Afin d’être reconnus au niveau international, ils ont créé en 2005 le Working Group Interbeef dans ICAR et en 2011 la banque de données Interbull Data Exchange Area (IDEA) a été lancée. Dans celle-ci les phénotypes et les pedigree provenant des membres d’Interbeef sont enregistrés. Jusqu’à présent le groupe Interbeef est en pleine croissance et accomplit différentes taches. Les buts et les chiffres clés se trouvent dans l’encadré Info.

La Suisse comme pays membre d’Interbeef

Vache Mère Suisse est membre d’Interbeef. La Suisse est représentée à Interbeef par Svenja Strasser (la responsable du herdbook chez Vache Mère Suisse) et Sophie Kunz (généticienne chez Qualitas AG). Lors de la rencontre d’Interbeef à Prague, il a été clairement constaté que la Suisse se situe dans la moyenne. Seul la quantité des données entre les différents pays fait la différence. Toutefois, tous se trouvent devant les mêmes défis: beaucoup de saillies, peu d’insémination, quantité de données par races, différences lors du recensement des phénotypes, difficultés d’utilisation des données de naissance suite à la qualité du recensement, beaucoup d’animaux croisés et d’utilisation des races à viande sur les races laitières, etc.

La Suisse participe à tous les projets. En automne 2019, nous espérons publier les valeurs d’élevage Interbeef pour le poids au sevrage direct et maternel pour Angus (AN), Charolais (CH), Hereford (HH), Limousin (LM) et Simmental (SM) sur le site internet de Vache Mère Suisse.

Vue d'ensemble des projets en développement pour des valeurs d'élevage Interbeef (VE-ITB)

Début développement
Fin développement
Routine VE-ITB
Publication VE-ITB en Suisse
VE-ITB poids sevrage
(direct et maternal)
AN, CH, HH, LM, SM
VE-ITB déroulement de vêlage et poids à la naissance
(direct et maternal)
CH, LM, SM
VE-ITB âge au premier vêlage, intervêlage, nombre de veaux CH, LM, SM
VE-ITB poids mort et charnure AN, CH, HH, LM, SM

Chiffres clés d'Interbeef

Buts d’Interbeef

  1. Une plateforme d’échange de connaissances.
  2. Entretien et définition des directives ainsi que des standards pour le recensement des carcactères des bovins à viande.
  3. Vue d’ensemble internationale dans la branche des bovins à viande.
  4. Développement d’une évaluation génétique internationale et de services.
  5. Booster l’utilisation de la sélection génomique

 

Interbeef aujourd’hui

  • 9 pays membres (France, Irlande, Grande-Bretagne, Suisse, Allemagne, Tchéquie, Danemark-Finlande-Suède, Australie, Afrique du Sud)
  • 5 rasses (Charolais, Limousin, Simmental, Angus, Hereford)
  • 2 évaluations génétiques de routine par année au centre d’Interbull à Uppsala
  • 2 bloques de caractères en routine (caractères pour le poids au sevrage et la naissance)
  • 2 tests par année lors d’une actualisation d’un modèle d’une évaluation génétique ou de nouveaux caractères/pays ou une nouvelle race au centre d’Interbull à Uppsala
  • 4 partenaires pour le développement (France, Irlande, Allemagne, Tchéquie)
  • 2 bloques de caractères en développement (carctères pour la fertilité et la carcasse)
  • 1 projet phD de Renzo Bonifazi
  • ET beaucoup d’énergie pour entamer de nouveaux projets.
Menü